Escape game

Vue sur une image avec des clés, une montre pour symboliser l'escape game.

Vous êtes un professionnels de la catégorie , vous recherchez de la visibilité pour votre activité ?

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

Escape game : jeu d’évasion au concept japonais !

Ce concept, unique en son genre, d’escape game est né au Japon. Dans les années 2005, un certain Toshimitsu Takagi lance les premiers jeux vidéo d’évasion comme Crimson Room et QP-Shot. Ensuite, la société Scrap sera la toute première enseigne pérenne et sédentaire dans le domaine des escapes games. Précurseur mondial, elle lance son premier escape game à Kyoto en 2007 sous le nom de The Real Escape Game

Ce concept d’escape game va ensuite se propager dans toute l’Asie et en particulier à Hong Kong. Dès les années 2010,  les escape games deviennent un phénomène mondial.  

Quatre ans après le début des escapes games japonais, ce concept commence son odyssée en Europe. L’aventure de l’escape game européen débute en 2011 avec Para Park à Budapest en Hongrie. L’année 2012 voit la création de HintHunt par deux hongrois Atti et Csaba. HintHunt sera la première enseigne d’escape game en Europe de l’Ouest. La première ouverture se fera à Londres près de la Gare de Saint-Pancras. Deux autres escapes games londoniens verront le jour en 2012-2013. 

Puis, ce fut le tour de la ville de Paris avec deux escape games : un en 2013, un en 2014. HintHunt ouvrira d’autres salles comme au Cap en 2013, à Moscou et Dubaï en 2014. L’année 2013 sera marquée également par la création d’Adventure Rooms à Berne et Puzzle Break à Seattle. Depuis, l’engouement pour le concept escape game n’a fait que s’amplifier au cours de ces dernières années. Les enseignes se sont multipliées et ont envahies toute la planète. Les thèmes, les scénarios se sont enrichis.

L’évolution depuis 2013

C’est en 2013 que le premier escape game ouvre ses portes en France, à Paris. Depuis, leur nombre ne cesse d’augmenter. En 2015, on comptait déjà 41 enseignes. En 2016, on passe à 133 enseignes. En 2017, le nombre fait un bond à 318. En 2018, on compte 573 escapes games. En 2019, c’est l’apothéose avec 744 établissements. En 2020, on atteint les 859 escape games  dans 557 villes avec 2358 salles et 2162 scénarios.

Parmi ces enseignes, 26 % font partie d’un réseau de franchise. Il existe 53 franchisseurs sur le marché : Escape Yourself étant le plus développé avec 29 complexes. 

Au niveau des régions, les escapes games sont répartis de la manière suivante en France :

  • 126 en région Auvergne- Rhône-Alpes
  • 46 en région Hauts de France
  • 111 en région Ile-de-France
  • 39 en région Normandie
  • 44 en Bretagne
  • 39 en Pays-de-la Loire
  • 40 en Centre-val-de-Loire
  • 67 dans le Grand Est
  • 33 en Bourgogne-Franche-Comté
  • 107 en Nouvelle Aquitaine
  • 112 en Occitanie
  • 78 en région Provence-Alpes-Côte-d’Azur
  • 5 en Corse

Voici quelques exemples d’escapes games en région Auvergne-Rhône-Alpes : escape game lyon, escape game clermont, escape game valence, escape game saint etienne, escape game chambéry, escape game grenoble, escape game annecy, escape game 01, escape game pays de gex, escape game 03, escape game vichy, escape game vienne, etc.

Le concept des jeux d’évasion

Origine du concept

À l’origine les escape games étaient de simples jeux sur ordinateur appelés point-and-click, codés en Flash. Le principe des point-and-click était le suivant : une pièce était représentée sur l’écran de l’ordinateur. Le joueur avait la possibilité de cliquer sur des objets pour les ouvrir ou les récupérer. En associant différents objets, il pouvait déverrouiller des mécanismes ce qui lui permettait d’avancer dans le jeu. Parmi les jeux d’escape game point-and-click précurseurs, on peut citer “Myst” sorti le 24 septembre 1993, “Mystery of Time and Space” sorti en novembre 2001, “Crimson Room”, créé par Toshimitsu Takagi en 2005. Puis, en 2007, les escape games point-and-click vont basculer dans le monde réel : c’est la naissance du live escape game. Ce nouveau concept va se développer et évoluer au fil du temps. Au départ, un escape game consistait en une simple succession d’énigmes à résoudre et de cadenas à ouvrir. Maintenant, l’escape game réunit de multiples ingrédients : une histoire cohérente, des effets spéciaux, des mécanismes électroniques.

En quoi consiste ce concept ?

Constituer une équipe

Un escape game est composé d’une équipe de joueurs qui doivent accomplir une mission dans un univers particulier en un temps limité.

Avoir une mission

La mission consiste à résoudre des énigmes donnant lieu à des fouilles, des manipulations, de la réflexion.

Il faut trouver le ou les indices !

La première étape de ce jeu est bien sûr la fouille. Le but de cette fouille est de trouver des indices qui permettront d’en trouver d’autres et de résoudre l’énigme. Ils peuvent être sous la forme d’un papier avec un mot, un parchemin, une photo, un objet quelconque, une clé, etc. Où peut-on les trouver ? : dans un tiroir de secrétaire, d’une commode, dans un vase, derrière un tableau, sous un cadre, dans un coffre, dans un coffret, dans un livre, dans une boîte, dans une armoire, dans un meuble de bibliothèque, etc. Dans un scénario d’horreur, le petit papier peut malencontreusement se retrouver sous le ventre d’une araignée, d’un scorpion ou d’un charmant reptile ! Votre indice peut aussi avoir aussi l’étrange idée de se loger dans un squelette qui s’écroule quand vous voulez l’attraper. Attention, un faux indice peut cacher un piège ! Surtout ne pas se laisser impressionner par les effets spéciaux : bruits étranges, souffles, objets qui tombent, lumières, toiles d’araignées, squelettes, apparitions, fantômes, zombie, vampire, etc. Surtout restez zen si jamais une avalanche d’insectes vous tombent dessus. C’est un Jeu escape game ! Bon, vous avez votre indice !

Il faut trouver la signification du ou des indices

Viens alors le temps de la manipulation et/ou de la réflexion suivant ce que vous avez trouvé. Si c’est une clé, il vous faudra débusquer la serrure : cadenas, coffre, coffret, grille, boîte, porte, etc. Si c’est un parchemin, il faudra le décrypter : énigme, anagramme, texte codé, etc. Si c’est juste un mot sur un papier : que veut-il dire ? L’indice peut être aussi une inscription sur divers supports, un texte ou une phrase à faire réapparaître après une manipulation quelconque.  Vous pouvez être confronté à des mécanismes électroniques, etc. Surtout ne pas paniquer, tout est une question de logique, de réflexion, de dextérité, d’habileté ! Et, vous n’êtes pas tout seul. Vous êtes en équipe.

Cohérence entre une mission et une histoire

L’autre composante d’un escape game, qui est encore plus importante que la mission en elle-même, c’est l’histoire qui l’entoure. Il existe une multitude de thèmes. Et, pour qu’un escape game soit réussi, il faut une cohérence entre cette mission et l’univers qui l’entoure. Donc, pour avoir une immersion parfaite, il faut un décor parfait et un scénario en corrélation. Certaines enseignes proposent même des déguisements pour que l’immersion soit totale.

Le nombre de joueurs

Le nombre requis de joueurs pour une équipe d’escape game est en général entre 3 et 6. Mais, une équipe composée de 2 personnes ou plus de 6 est possible. Mais, plus le nombre est élevé, plus la communication sera difficile entre les membres de l’équipe.

Un jeu sous la surveillance d’un game master

Un escape game est sous la surveillance d’un game master. Par le biais de caméras, de micros, il surveille le bon déroulement du jeu. 

Un escape game doit respecter un compte à rebours : en moyenne 60 minutes. Mais certains escape games peuvent durer 45, 75 voire 90 minutes. Il existe même des escapes games d’une durée de 20 heures mais ils ont lieu en forêt. 

Pour réussir votre mission, il faut absolument respecter le temps fatidique imparti. En cas d’échec, le game master viendra vous expliquer les énigmes non résolues. Son rôle est également de vous expliquer les règles du jeu et les consignes de sécurité. Il vous présentera aussi l’histoire de l’escape game que vous avez choisi.

Les thèmes possibles

Thème “enquête et explorateur”

Dans ce thème vous pouvez avoir une enquête policière style Colombo, commissaire Maigret, Agatha Christie… avec un meurtre mystérieux. Peut-être aurez-vous affaire à un tueur en série, un serial killer. En suivant les indices, vous ne pourrez que trouver le coupable ! 

Vous pouvez être tenté par une enquête exploration archéologique à la Indiana Jones dans un temple perdu en pleine jungle amazonienne. Peut-être allez-vous partir à la recherche du fameux Saint Graal ?

Et pourquoi pas une chasse au trésor dans un vieux château, une forteresse médiévale. Où peut-il se trouver ce fameux trésor ? : dans la bibliothèque, dans la cheminée, dans un souterrain, dans les oubliettes… ! Peut-être allez-vous découvrir un coffre rempli de pièces d’or, de pierres précieuses, de bijoux, de bagues, de colliers, de bracelets, de lingots d’or

Vous pouvez également vous transformer en agent secret comme James Bond, agent 007 ou MacGyver… Attention aux agents doubles ! Les embûches sont nombreuses. Mission impossible ? Non, votre équipe est trop performante.

Thème “science fiction et fantastique”

Dans ce thème, vous pouvez être transporté à d’autres époques. Vous pouvez vous retrouver aussi bien dans le passé comme dans le film “Les visiteurs”… que dans le futur comme dans la “Planète des singes”… par exemple. 

Vous pouvez sélectionner un escape game qui se passe dans l’espace et vous transformer en cosmonaute, en agent secret, traquer des espions russes ou autres. Vous pouvez être perdu dans l’espace sidéral. Question : comment revenir sur terre ? Extra-terrestres, astéroïdes, capsule spatiale défectueuse… : quels sont les dangers qui vous guettent dans un escape game ?

Vous pouvez déjouer un cyber casse ou faire un cyber casse !

Et, un escape game s’inspirant d’un film fantastique ? Les possibilités sont nombreuses. Effets spéciaux, sueurs froides, frissons… garantis !

Thème “horreur et paranormal”

Quels sont les ingrédients pour un escape game horreur, paranormal ? 

Tout d’abord, le lieu : un manoir, un château, une maison… voire un cimetière. Ils sont forcément hantés ! 

Il nous faut des zombies, des monstres, des fantômes, des vampires, des sorciers, des sorcières…, des personnages à l’aspect cadavérique, aux joues creusées, à la peau blafarde… Qui dit sorcier au chapeau pointu et nez crochu à verrues , dit laboratoire secret, mystérieux avec des fioles, des alambics, des liquides bouillonnants, fumants, des bocaux avec contenus bizarres (bave de crapaud, serpents, araignée, crapauds, plantes, etc), un grimoire avec ses recettes, ses formules inavouables et une grosse marmite pour faire les potions ! Le décor ne serait pas parfait si on n’avait pas en bonus des toiles d’araignées ainsi que leurs charmantes locataires aux pattes bien velues, des scorpions, des serpents, des squelettes qui s’écroulent dès qu’on les frôle, des insectes en tous genres, des chauves-souris, etc. Et, pour faire monter la mayonnaise, des effets spéciaux : bruits terrifiants, indéfinissables, souffles, des portes et des fenêtres qui claquent, des objets qui se déplacent sans raison, des apparitions aériennes vétues de blanc… On peut rajouter des portes dérobées, des souterrains, des oubliettes, des cachettes… Et, si vous rajouter une tireuse de carte, une voyante… 

Le scénario peut être… plus que terrifiant ! Attention, âme sensible s’abstenir !

Thème “prison et évasion”

Dans ce cas, le but ultime de cet escape game est de vous échapper. Vous êtes donc enfermé dans une pièce et vous devez trouver les indices permettant votre évasion. Vous pouvez être un prisonnier de guerre, un otage, prisonnier dans un camp de concentration, prisonnier dans un bagne. 

Ces escape games prison-évasion peuvent se faire à toutes les époques : passée, présente et future. À notre époque, ça pourrait être une simple prison ou un quartier de haute sécurité. On peut faire des scénarios en prenant des personnages légendaires comme “le masque de fer” par exemple. Dans ce thème, les possibilités sont infinies. On peut aussi imaginer un escape game avec un James Bond ou un MacGyver qui veut s’échapper.

Thème “cambriolage”

Dans ce thème, les possibilités de scénarios sont infinies. Ils peuvent avoir lieu à toutes les époques et dans tous les domaines : banque, casino, informatique, musée, militaire, espionnage, archéologie, etc. Quant aux objets à dérober, ça peut être : un microfilm, un objet précieux, des bijoux, un tableau, des documents top secrets, un missile, un sous-marin, etc.. Il y en a pour tous les goûts. Quel plaisir de faire concurrence à Arsène Lupin !

Thème “histoire et patrimoine naturel”

Le scénario de ces escapes games peut impliquer un personnage historique (roi, reine, révolutionnaire, dictateur, assassin, sportif, etc), un événement historique (guerre, procès, enquête policière, manifestation sportive, etc.), un édifice historique (château, cathédrale, chapelle, couvent, musée, etc.). Une façon de revoir son histoire !

Thème “pyramide et temple”

Ce thème pyramide-temple peut donner lieu à des scénarios à la Indiana Jones avec courses poursuites, vols d’objets archéologiques, lieux mystérieux dans des contrées inaccessibles. Squelettes, pièges qui se déclenchent à la moindre erreur, sols qui se dérobent sous vos pied, bloc de pierre qui se referment… Et, une montée d’adrénaline en perspective !

Thème “virus et zombie”

Dans ce cas, votre mission, si vous l’acceptez, sera d’enrayer la propagation d’un virus, d’une bactérie et d’en définir les causes. Est-ce une guerre virale, bactériologique ? Est-ce une cause naturelle ? C’est une course contre la montre ! Comment trouver un remède et les coupables ?

Thème “pirates”

Ce thème peut donner lieu à des scénarios escape game avec le personnage pirate sanguinaire, brutal représenté souvent avec une jambe de bois qui sévissait sur les océans, depuis la nuit des temps, avec son corsaire : pillages, traites des blanches, tueries… À notre époque, on en trouve encore mais ils ont troqué leurs corsaires contre des bateaux à moteur. 

Mais, ce terme de pirate peut à notre époque être utilisé dans un autre domaine : le domaine informatique et donne lieu à de superbes scénarios escape game. Guerre informatique, espionnage, etc. Les possibilités sont nombreuses !

Thème “asile et hôpital”

Bijoux bracelet or, bijoux bracelet argent, bijoux fantaisie bracelet, bijoux bracelet tendance…, vous ne pourrez que craquer pour vous faire plaisir ou faire un cadeau avec : 

  • bijouterie bracelet chaîne (bracelets métalliques constitués de maillons chaînés) ; 
  • bijouterie bracelet jonc (bracelets bombés et massifs, formés d’un anneau métallique, ou de portions d’anneaux entrelacés) ;
  • bijouterie bracelet de boules (bracelets constitués de petites boules métalliques, à la manière de chaînons) ;
  • bracelets plaques ou gourmettes (bracelets composés d’une plaque d’identité, sertie ou non, portant un nom, un prénom ou un motif, supportée par deux demi-chaînes reliées par un fermoir).

Thème “bombe”

Votre mission sera de trouver et de désamorcer une bombe. Elle peut être dans une école, sur un bateau, dans un sous-marin, dans un édifice, etc. Elle peut se présenter sous différentes formes. En suivant l’énigme de l’escape game, vous arriverez peut-être à éviter le pire !

Thème “casse-tête”

Ce thème de casse-tête est un jeu de logique, de réflexion demandant beaucoup de rigueur. Anagrammes, mots codés, puzzles, cadenas, etc. seront votre lot ! À vous de jouer !

Thème “contes et romans”

Pour ces escape games, on peut utiliser l’univers de Walt Disney comme “La belle au Bois Dormant”, “Cendrillon”, “Alice aux Pays des Merveilles”, etc. ; les films d’animation comme celui du célèbre “Ratatouille”…

Quant aux romans, ils peuvent intéresser les escapes games dans de nombreux domaines :les romans policiers (enquêtes d’Agatha Christies…), romans d’aventure, romans sur l’archéologie, romans de science-fiction, romans historiques, bandes dessinées, romans qui ont fait l’objet d’un film, etc. Imaginez un escape game avec “Angélique et le rescator”, “Les trois mousquetaires et les ferrets de la reine”, “Le trésor du Comte de Monte Cristo”… Les idées ne manquent pas.

Une distraction très tendance !

Les escape games représentent un nouveau mode de distraction très particulier. Il se fait en équipe : en famille, entre amis, collègues de travail. Ils ciblent surtout les 25-40 ans. C’est un jeu convivial où la communication entre les membres de l’équipe est capitale. Il ne faut pas avoir peur d’être enfermé dans une pièce. Il faut faire preuve d’habileté, de logique, de dextérité, de réflexion… C’est un jeu d’évasion permettant de vivre des situations qu’on ne pourrait pas expérimenter dans la vie réelle. Il faut aimer les sensations fortes, les poussées d’adrénaline. Les escape games n’ont pas dit leurs derniers mots !

Si vous êtes tentés par une expérience escape game, venez à la rencontre de nos adhérents, de leurs thèmes escape game et de leurs bons plans du moment, de leurs promotions, de leurs bons de réduction. 

le blog malins

Plus d'infos ? Cliquez ici...

Suivez-nous sur les réseaux sociaux :

à lire également

Une femme entrain de se faire sécher les cheveux par une coiffeuse.

Coiffeur

Au moment des fêtes, pour une grande occasion, ou tout simplement au quotidien pour se sentir bien, on est tous à la recherche d’une perle rare : un salon de coiffure

Vue sur l'entrée d'une chambre d'hôtel et son numéro de chambre.

Hôtels

On a tous un jour ou l’autre fréquenté un hôtel, un appart hôtel ou une chambre d’hôtes. Mais, à votre avis, comment était “l’hôtellerie” autrefois ?

Vue sur une serveuse entrain de servir deux plats dans un restaurant.

Restaurants

Les plus prestigieux sont évidemment les restaurants gastronomiques étoilés, les restaurants bistronomiques étoilés au guide michelin.

N'hésitez pas à partager cette page sur vos réseaux sociaux...

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email
Partager sur pinterest
Pinterest